Bonjour et bienvenue sur ce tout premier article. Ici, j’aimerais vous raconter comment j’ai réussi à créer cette boutique en ligne et à me lancer dans la gigantesque aventure de l’entreprenariat ✨.
Il me semble évident de commencer par vous présenter le parcours plutôt chaotique par lequel je suis passée pour en arriver là.

Tout commence pendant mon enfance. Déjà petite, j’avais toujours un crayon, un feutre, un pinceau à la main. Plutôt timide, je ne parlais pas encore et je préférais m’exprimer graphiquement. C’était mon truc. J’ai presque appris à lire grâce à Tintin et Astérix, avec la magnifique collection que mon père m’avait cédée. 📚 Et c’était sans compter les Picsou magazine et le Journal de Mickey. Ma curiosité pour le monde de la BD ne faisait que grandir.

Et puis vient le collège où je découvre l’univers incommensurable du manga. Fruit Basket, Naruto, Fullmetal Alchemist… Y’avait de quoi faire. À ce moment j’étais aussi abonnée au magazine W.I.T.C.H et je m’amusais à redessiner les cases de la BD illustrée par Alessandro Barbucci, un génie du chara-design ! 😍 Et puis je créais mes propres personnages, j’imaginais des scénarios et des histoires de pouvoirs magiques et de sororités. J’attendais chaque semaine le cours d’arts plastiques pour découvrir sur quel nouveau sujet je pouvais tester ma créativité.

Au lycée j’ai connu une période un peu plus sombre. Ma timidité devenait très clairement un handicap et je m’isolais de plus en plus. J’étais complexée (comme beaucoup de personnes à cet âge) et j’étais incapable de me faire des amis. Honteuse de manger seule le midi, je sautais le repas et partais me réfugier au CDI sur une petite table au fond, à côté de la rubrique ésotérique, et je dessinais. Je lisais aussi tous les livres que je trouvais sur le paranormal, sur les histoires étranges et non résolues. C’est là qu’est né mon engouement pour le mystère et l’épouvante. D’ailleurs je regardais énormément de films d’horreur, c’était comme une obsession. Je pense que le dessin et le paranormal étaient mes exutoires pour oublier mes soucis, mes complexes. L’aspect positif, c’était que ma créativité et ma curiosité étaient décuplées et je créais énormément, je posais mes pensées sur le papier. 👻

Une fois mon bac obtenu, j’ai décidé de partir un an en Californie, pour devenir indépendante et voyager un peu. À ce moment-là j’ai complètement arrêté de dessiner, je ne sais toujours pas pourquoi. J’imagine que j’avais d’autres préoccupations et comme mon moral allait beaucoup mieux j’avais surement moins besoin de m’exprimer artistiquement. Je ne vous spoile pas trop sur ce voyage car je pense que j’écrirais un prochain article sur mes voyages, un grand sujet d’inspiration dans ma vie qui mérite bien son propre récit. 🚀

Bref, une fois rentrée en France, j’entame des études de langues, qui ne me conviennent pas et puis je me réoriente vers un BTS tourisme. C’est là que je me rends compte que quelque chose me manque mais je n’arrive pas encore à mettre le doigt dessus. Alors je poursuis avec des études en communication et là, je découvre le graphisme. Et ça fait tilt ! 💡 J’adore créer des visuels, des logos, imaginer des chartes graphiques et faire des mises en page. J’aime faire de belles choses et penser à leur aspect visuel. Alors une nouvelle fois je change d’école et là je m’inscris en école d’art. Un pur bonheur, je suis dans mon élément (même si les cours demandent énormément d’énergie et de temps).

Et là je retombe à nouveau dans une période compliquée. Le COVID arrive et avec lui une grosse remise en question, de vieilles blessures qui ressurgissent et je tombe en dépression. En 2020 je suis obligée d’arrêter mes cours et de prendre soin de moi. C’est à ce moment que je m’inquiète de mon avenir et que je décide de ne pas rester « sans rien faire » pendant ma convalescence, alors je décide de créer mon propre métier de rêve : devenir illustratrice et graphiste indépendante. 🎨 C’est comme ça qu’en mai 2021 est officiellement lancé le site Diplodorex ! Un beau bébé qui prend le temps d’évoluer avec moi et qui je l’espère trouvera sa petite place dans l’univers de l’Art.

Voilà, je vais m’arrêter là pour aujourd’hui. J’espère que cet article vous aidera à un peu mieux comprendre qui je suis en tant que personne et en tant qu’artiste. Pour l’instant ce blog n’aura pas pour intérêt de vous apprendre une technique artistique ou des conseils en entreprenariat puisque je suis moi aussi toujours en apprentissage et je ne me sens pas qualifiée pour ça (peut être aussi par un petit syndrome de l’imposteur…). Je préfère vous partager mon expérience et peut être que vous en retirerez quelque chose qui vous aidera à grandir aussi. Je ne suis pas écrivaine aussi s’il vous plait soyez indulgents quant à ma capacité de rédaction 😅.
À très bientôt,
Jenny 💜